"Le sport, un médicament comme un autre". Une affirmation vieille comme le monde mais finalement assez peu suivie ! Alors à Strasbourg, médecins et patients ont décidé de s'y tenir. Depuis novembre 2012, l'Agence régionale de santé (ou ARS), la préfecture et l'assurance maladie d'Alsace-Lorraine ont lancé un programme "sport-santé sur ordonnances" qui bénéficie à quelques 500 personnes suivies pour divers problèmes de santé : cela va des personens en surpoids jusqu'aux malades du coeur, en passant par les diabétiques. Depuis peu, l'opération est également proposée aux patients souffrants d'un cancer du côlon ou du sein.

sport-sante-strasbourg

Je trouve l'initiative très sympa et suis convaincue que la pratique sportive peut résoudre bien des problèmes, qu'ils soient physiques ou psychologiques ! Et puis un programme avec un tel nom (sport-santé) ne pouvait que me plaire, hein :-).

Techniquement, comment ça se passe ?

Tout d'abord, les patients strasbourgeois commencent par prendre rendez-vous avec l'un des 150 médecins qui participent à l'opération. Ils rencontrent ensuite une sorte de coach sportif qui détermine avec eux la pratique sportive qui correspond le mieux aux patient et à leurs pathologies.

Ces patients obtiennent des résultats généralement assez rapidement, après 5 semaines de pratique sportive en moyenne. Alexandre Feltz, médecin à l'origine de la mise en place de ce programme, explique d'ailleurs : "Plusieurs études prouvent que faire du sport régulièrement permet aux personnes traitées pour un cancer ou en rémission de diminuer le risque de récidive de 30 à 50%" Et tout ça est remboursé par la sécurité sociale (et la mutuelle sans doute ?) comme le serait un médicament classique... Je trouve l'idée super bonne, d'autant plus qu'elle ne demande la prise d'aucun médicament et permet de (re)trouver une bonne hygiène de vie. Un pari sain sur le long terme !

Alors maintenant, j'ai graaand hâte de voir si cette opération portera ses fruits sur le long terme. Il y a peut-être bien plus à gagner qu'on le croit à se mettre au sport : prévention des nombreuses maladies (notamment cardio-vasculaire), détente, forme physique, etc. Vivement la même chose dans le reste de la France ! Non pas qu'habiter Strasbourg me rebute, mais bon...

Plus d'infos sur Le Parisien : A Strasbourg, le sport est "un médicament comme un autre"